Caille des blés: Les premières tendances de la saison 2019

30 août 2019 at 2 h 32 min
Les techniciens de 17 fédérations départementales de chasse (Ardennes, Ariège, Aube, Aude,  Aveyron, Dordogne, Gard, Loir et cher, Haute Loire, Lot et Garonne, Lozère, Maine et Loire, Marne, Deux sèvres, Tarn et Garonne, Vaucluse, Vendée), en collaboration avec l’ONCFS, participent en ce moment à une enquête concernant la caille des blés. Cette dernière consiste d’une part à capturer les oiseaux au moyens de filets, afin de les baguer, mais aussi à évaluer la densité des populations d’oiseaux en réalisant chaque semaine une tournée de plusieurs points d’écoute.

L’arrivée des premiers oiseaux a été signalée dans le courant du mois de mars, comme me l’ont confirmé plusieurs techniciens.  Il a été remarqué la présence de nombreux oiseaux résidents, beaucoup plus nombreux qu’à l’accoutumée. Pour rappel, l’année 2018 a été exceptionnellement humide, et les oiseaux ont reproduit particulièrement tard comme me l’ont confirmé de très nombreux chasseurs. Probablement en raison de cette reproduction très tardive,  un nombre inhabituel d’oiseaux a choisi d’hiverner en France. Cela ne veut pas dire, s’ils survivent, qu’ils ne migreront pas l’an prochain: c’est simplement le signe que l’élevage des petits les a contraints à ne pas migrer.

La dizaine de techniciens contactés par mes soins entre le 15 et le 25/06 s’accordent pour parler de l’année 2019 comme un assez bon cru, même s’il n’est pas exceptionnel. Quelques chiffres: 100 oiseaux capturés dans le Tarn et Garonne, 52 en Ariège, environ 50 dans le Lot et Garonne, 39 dans l’Aude, 55 oiseaux en Dordogne, 120 dans les Ardennes (environ 100 sur l’ensemble du département en comptant les cailles capturés par l’ONCFS), 200 dans les Deux sèvres et un constat identique sur les départements voisins.

Pas d’indications précises en Haute Garonne, puisque qu’aucun technicien de la FDC31 n’y étudie l’espèce. On relèvera néanmoins que 62 cailles ont été levées lors du concours amateur organisé par l’association le 04/08/2019 sur l’Aica du Fousseret au sud de Toulouse, ce qui est déjà une première indication. J’ai pu constater lors de mes sorties au chien d’arrêt réalisées au sud de Toulouse que les oiseaux étaient bien présents, et que la reproduction s’était très bien déroulée (présence de nombreuses couvées dans les chaumes laissés intacts), même si les récentes pluies du mois d’août ont entraîné des déchaumages très importants .

Les chiffres « bruts » des captures ne sont toutefois qu’une indication: ils peuvent pas être directement comparés entre eux car ils dépendent du nombre de techniciens affectés au baguage de l’espèce, mais aussi au temps dont ils disposent pour réaliser des sorties. Pour prendre un exemple, le Tarn et Garonne emploie 3 techniciens, lorsque l’Ariège n’en emploie qu’un seul, et seulement à temps partiel (sans quoi l’écart entre les deux départements serait bien moindre). L’effort de capture varie donc très fortement d’un département à un autre, et explique en partie les écarts. En revanche, la tournée des points d’écoute réalisée de façon hebdomadaire sur un circuit déterminé permet de déterminer les densités d’oiseaux et de comparer les zones entre elles d’une année sur l’autre. Dans certains départements, des techniciens départementaux baguent de façon opportuniste en dehors des stations d’écoute (ils sortent leur filet après avoir entendu un oiseau chanter, ou qu’il soient).

Fréderic le capitaine (FDC82) et Arnaud Lafforgue (FDC47), parlent du millésime 2019 comme « d’une bonne année ». Pascal Fosty (FDC09) va jusqu’à parler d’une année « exceptionnelle ». Il raconte avoir entendu vers le 15 juin 43 mâles répondre sur une matinée, pour 13 capturés au filet.

Plusieurs départements évoquent l’arrivée plus précoce que les autres années de jeunes, très probablement nés au Maroc. Cela montre d’une part que la survie hivernale a été plutôt bonne, mais aussi, au vu des arrivées importantes d’oiseaux, que la migration s’est très bien déroulée sur les deux principaux axes de migration qui irriguent la France (points de passages du detroit de Gibraltar pour le Maroc et du cap bon pour la Tunisie).

Les informations partagées sur le groupe Facebook de l’association, et notamment les compte rendus des nombreux entraînements individuels au chien d’arrêt réalisés au mois de juillet et d’août 2019 ont permis de confirmer cette bonne dynamique.

Cette relative abondance d’oiseaux est en tout cas une excellente nouvelle pour l’espèce au moment où une récente étude concernant la caille des blés montre que les effectifs ont fortement régressé.  Pour rappel, j’ai reproduit ci-dessous une courbe provenant d’une étude de l’ONCFS, et qui est particulièrement éloquente. Cette dernière montre Evolution de l’indice d’abondance de la Caille des blés à l’échelle nationale entre 1996 et 2017. On peut constater que les populations de caille des blés ont diminué de  49,89 pour cent depuis 1996 (soit un déclin de 3,24 pour cent par an en moyenne).

 

Ci-dessous, une cartographie de l’abondance locale de caille des blés réalisée en 2014. Si la caille des blés est traditionnellement chassée dans le sud du pays, c’est dans la moitié nord, et surtout dans l’Est du pays, que l’on trouve les populations les plus importantes (Marne, Aube, Ardennes mais aussi Meuse, Côte d’or). Plus au sud, on remarque quelques points de concentration, notamment entre les Alpes de haute Provence et le Vaucluse, et un autre dans la partie sud de la Haute Garonne.

 

Grille de prélèvement saison 2019-2020

30 août 2019 at 2 h 04 min

Bonjour à tous,
L’Association Nationale des Chasseurs de Cailles propose aux chasseurs de participer cette année à une étude concernant la caille des blés. Il s’agit d’une grille de prélèvement à compléter (lieu, durée et date de la sortie, sexe et poids de l’oiseau). Au terme de la saison, cette grille disponible ci-dessous en téléchargement, doit être retournée complétée à Mr Patrick Mur, spécialiste de l’espèce, qui se chargera de l’analyse et de la synthèse des résultats (ses coordonnées figurent sur la grille de prélèvement).

En vous remerciant d’avance pour votre aide et votre participation, et en vous souhaitant à tous une excellente ouverture anticipée…
Cordialement,
Jean Luc Bayrou Président ANCC

Modele grille sorties cailles 2019

Ouverture de la caille des blés saison 2019-2020

15 août 2019 at 12 h 12 min

L’ouverture de la chasse de la caille des blés devrait avoir lieu en France, cette année encore, le dernier samedi d’aout, conformément à l’arrêté du 24/03/2006 relatif à l’ouverture de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau.
Ce qui nous ramène au samedi 31/08/2019 au lever du jour …
Seuls les départements de la Moselle, du Bas Rhin, et du Haut Rhin feront exception et devront attendre l’ouverture générale.
Il est néanmoins préférable de prendre attache directement auprès de votre fédération départementale ou de votre société de chasse, qui sont susceptibles d’adopter des mesures plus restrictives.
Ci dessous l’arrêté du 24/03/2006 relatif à l’ouverture de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau, disponible en téléchargement:

arrete_24032006

L’arrêté du 19/01/2009, relatif aux dates de fermeture de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau, hormis les limicoles et les oies prévoit la fermeture de la caille des blés le 20/02.
L’arrêté est également disponible ci-dessous en téléchargement.

arrete_19012009

huyot

Gravure extraite de « The illustrated sporting and dramatic news », 02/01/1875

Concours sur cailles sauvages Fousseret 04/08/2019

7 août 2019 at 5 h 36 min

L’Association Nationale des Chasseurs de Cailles a organisé le dimanche 04/08/2019 un concours de chien d’arrêt amateur sur cailles sauvages. sur L’Aica du Fousseret, la plus vaste de la Haute Garonne.
Ce concours, était organisé par Mr Jean-Luc Bayrou et Mr Henri Danti.

Le point de rassemblement était situé au foyer rural de Saint Elix le chateau. Après le traditionnel petit-déjeuner offert aux participants Dès 07h00, les 60 chiens inscrits se sont élancés sur les terrains mis à leur disposition (13 races de chiens d’arrêt étaient représentées).

Les chiens ont concouru individuellement, sous les jugements de MM. Mehdi Gran, Christian Boucher, Bernard Miral, Alain Roget, Bernard Lacroix, Christophe Vessiere.  Les concurrents ont bénéficié en début de la matinée d’un temps assez frais, qui a permis aux chiens de chasser dans de bonnes conditions, même si la fin de matinée s’est révélé beaucoup plus chaude. Lors des épreuves, un total de 62 cailles ont été levées. Cela est dû en grande partie au travail remarquable réalisé par l’équipe de guides chargés des repérages des terrains. De nombreux arrêts ont pu être observés, même si sur certaines batteries, les oiseaux se sont montrés difficiles à négocier pour les chiens et n’ont pas toujours tenu l’arrêt.

  Les chiens vainqueurs de chacune des 6 séries ont participé à la finale. Cette dernière à consisté à un nouveau parcours de 10 minutes, suivi d’un rapport à froid. On notera que lors de la finale, le chien de l’un des concurrents a pris un arrêt sur un oiseau aussi rare qu’ inattendu, à savoir une outarde Canepetière…                       

A L’issue des épreuves, le classement final a été établi:

1er – Hindy, Setter Anglais, F, a Mr Marty, conduit par Mr Stephane Maniscalco

2eme -Maissa Pradis des etangs de dame blanche, Epagneul Breton, F, à Mr Laserre Serge

3eme -Life du Ruisseau de Monbrun, Braque dAuvergne, F, à Mr René Nogues

4eme -Malou du clos Pastel, Setter anglais, F, à Mr Jimenez Nicolas

5eme -Ezia, Epagneul Breton, M, a Mr Chaput Jerome

6eme -Jayzie de la tour de Vayrols, Pointer, F, a Mr Bellinguier Yves

Après la proclamation des résultats, les 90 convives présents ont pu profiter de l’excellent repas préparé par l’équipe de bénévoles de l’Aica du Fousseret, coordonnée par Mr Daniel Caliz.

Des prix complémentaires ont été décernés aux deux conducteurs vétérans de l’épreuve, Mr Alloui Jean-Pierre (87 ans) et Mr Bauzou Jacques (86 ans). Un prix à également été décerné au concurrent ayant levé le plus grand nombre d’oiseaux. Il a été décerné à Mr Serge Laserre dont la chienne, Maissa a levé pas moins de dix cailles sur un seul et unique arrêt.

Tout au long de la matinée, Mr Désiré Zamo, reporter de la chaîne Seasons a suivi et filmé les épreuves. Un sujet concernant le concours sur cailles sauvages sera prochainement diffusé dans le magazine de la chaîne. Le photographe Serge Lardos était également présent.

L’association Nationale des Chasseurs de Cailles remercie l’ensemble des participants, l’Aica du Fousseret qui a très gentiment accepté d’accueillir ce concours, et notamment son président Mr Daniel Caliz, les guides et les juges qui ont dirigés les épreuves, la fédération des chasseurs de la Haute Garonne.

Je tiens enfin à remercier tout particulièrement les sponsors de cette manifestation : La société Solignac, la Fédération des Chasseurs de la Haute Garonne, l’armurerie Pyrénées Gascogne a Eaunes, La cage à pie à Saint Gaudens, le magasin Liberty Chasse de Portet sur Garonne, Dogtra avenir, le CNB31 représenté par Mr Laurent Passera, pour le soutien matériel et financier qu’ils ont apporté à cette manifestation.

Cordialement,

Jean-Luc Bayrou, President ANCC

 

Ci dessous le compte rendu du concours sur cailles du 04/08/2019, ainsi que la galerie photo. Cette dernière est publique, de sorte que vous avez tous la possibilité d’y rajouter vos propres photos. Si vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à me les envoyer par courriel et je les ajouterais moi même.  Les photos de Mr Serge Lardos seront ajoutées prochainement comme chaque année dès qu’elles me seront parvenues.

https://photos.app.goo.gl/egdFHRVdrzdMvVuz7